5 jours à Moscou, la capitale de la Russie

5 jours à Moscou

19 août, à l’assaut de Moscou !

Ce matin, on se réveille après une petite nuit dans notre capsule : le matelas n’est pas très épais, et le lit pas très large, mais pour 13€ par nuit, on ne fait pas les difficiles : on a même réussi à installer une corde à linge dans la capsule pour laver et sécher nos affaires.

On déjeune vite fait dans la cuisine commune, et un des “résidents” est surpris de nous voir ici : apparemment, c’est rare de voir des étrangers dans cette auberge de jeunesse. On enfile nos baskets, et on file direction le cœur de Moscou : une grande journée nous attend.

On sort du métro, et la couleur est annoncée : nos pas nous mènent devant le théâtre Bolchoï, qui est grandiose. A Moscou, l’ambiance est différente. Les gens sont plus nombreux, plus pressés, plus stressés aussi. C’est très différent de Saint Pétersbourg. On découvre la statue de Karl Marx, puis nous arrivons devant l’ancien musée de Lénine. Le bâtiment en briques rouges est immense, et nous laisse présager des splendeurs à venir.

Arrivés devant les portes Voskresensky, qui marquent l’entrée sur la place rouge, nos yeux se posent sur le “kilomètre zéro”, qui est le point à partir du duquel toutes les distances en Russie sont calculées. La tradition veut que l’on se place dos aux portes, et que l’on jette une pièce par-dessus son épaule en faisant un vœu, pour être sûr de le voir se réaliser. On décide de ne pas se prêter au jeu : après tout, tous nos vœux sont réalisés !

Théâtre Bolchoi

Finalement, on passe les portes, et on arrive sur la Place Rouge. Cyril est ému, c’est l’une des choses qu’il voulait absolument voir en voyage ; et de mon côté, je n’en reviens pas d’être au cœur de Moscou, au lieu d’être devant un bureau en train de travailler. 

La place est en grande partie occupée par des barrières et des gradins, la faute à un événement militaire à venir. Cela ne gâche pas pour autant sa beauté : chaque monument, chaque construction est belle et vaut le coup d’œil. L’architecture typique Russe nous charme, nos yeux brillent devant tant de splendeurs. 

Nous sommes entourés du Kremlin et du mausolée de Lénine à droite, du grand magasin GUM à gauche, du musée d’histoire derrière nous et de la cathédrale Saint Basile le Bienheureux en face de nous. Chaque bâtiment a sa particularité architecturale, on ne s’en lasse pas. Finalement, nous décidons d’aller voir de plus près la cathédrale, symbole de Moscou, et même de la Russie !

Place rouge

C’est bondé, mais superbe. Les dômes multicolores se détachent du ciel gris, c’est le moment parfait pour une petite photo ! On entre dans la cathédrale, et profitons d’une réduction de 24€ (!) car nous avons nos cartes étudiantes. L’intérieur ne ressemble à rien que nous ne connaissons, les murs et les plafonds sont décorés de peintures à l’huile, et les pièces sont très petites. Arrivés à l’étage supérieur, nous entendons des chants, alors on s’approche. Une chorale d’hommes chante, leurs voix résonnent dans la cathédrale, le temps est suspendu. Il n’y a pas de mots, c’est absolument magnifique, et nous sommes émus par tant de beauté. 

Basile le bienheureux Moscou

Peu après, on décide d’entrer dans le grand magasin GUM pour manger dans une petite cafétéria bon marché. Dans le magasin, a l’impression d’être à Disney : tout est propre, tout est beau, une musique enjouée nous accompagne. On se répète, mais c’est encore une fois superbe, et on est surpris de découvrir une fontaine remplie de pastèques ! On mangera pour pas très cher, et on repart direction la rue Nikolskaya, très touristique mais qui vaut le coup d’œil.

La rue bénéficie d’un ciel de papillons brillants et de lumières, qu’on prévoit de revenir voir la nuit tombée. On passe également devant l’église Notre Dame de Kazan, jolie mais en rénovation. On entre dans un immense centre commercial, Tsentralny Detskiy Magazin, dans le but de bénéficier d’une vue imprenable sur Moscou et son centre historique. Après avoir un peu galéré à trouver l’entrée du Rooftop, c’est un véritable cadeau que d’avoir une vue pareille. On voit la ville comme jamais on ne la verra, alors on reste un moment sur place.

Finalement, on lève l’ancre direction la Cathédrale du Christ Sauveur, pour retrouver Julia et Semen, deux jeunes Russes qui nous ont proposé une visite de la ville en Français via Couchsurfing. Ils nous apprennent que cette cathédrale orthodoxe est la 2è plus grande d’Europe. Nous marchons ensuite direction les parcs Museon et Gorkiy, deux grands parcs où les Moscovites aiment se relaxer.

Vue sur Moscou

Ici, pas de touristes, et Julia et Semen nous apporterons pleins d’anecdotes sur les parcs et la vie en Russie. Le courant passe très bien, et nous nous apprenons mutuellement beaucoup de choses : nos cultures, nos politiques, notre histoire et notre gastronomie aussi. On décide de prolonger en buvant un verre dans un restaurant, c’est vraiment un moment très chouette.

Il commence à se faire tard, nos nouveaux amis ont plus de deux heures de route pour rentrer chez eux, et nous commençons à fatiguer après plus de 24kms de marche ! On se dit au revoir, un peu tristes de devoir se séparer, on a passé une excellente après-midi en leur compagnie.

On rejoint notre petite capsule dans laquelle on s’effondre après une douche bien chaude et un rapide lavage de linge : demain, nous allons visiter le Kremlin !

20 août 2019 – Kremlin de Moscou, nous voilà !

Cette fois-ci, la nuit dans notre capsule a été bien plus douce : on a pris nos repères, nos petites habitudes, et on s’y sent bien. On décolle direction My My, la chaîne de cantines russes ouverte 24h sur 24. L’idée, c’est de prendre un bon petit-déjeuner, car on ne peut pas manger dans l’enceinte du Kremlin.

Pour 2€ chacun, nous avons droit à du porridge, des œufs pour Cyril, des beignets et du jus d’orange pour moi, avec des cafés. Bien calés, nous reprenons la route.

Facilement, nous trouvons l’endroit où nous devons prendre nos tickets. Heuuu attends, on va vraiment devoir faire la queue ? Elle nous paraît interminable. On prend notre mal en patience, et les minutes s’égrènent… 10 minutes, 30 minutes, 1 heure…

Nous nous relayons, chacun son tour a droit à ses quelques minutes assis sur un banc. Cyril fait connaissance avec un jeune français, en vadrouille à Moscou et Saint Pétersbourg avec sa copine. Le monde est si petit ! Sa copine, Jeanne, vient de Nivolas Vermelles, et a fréquenté le même lycée que moi.

On discute, on s’entend bien, il s’avère qu’eux aussi ont envie de partir en voyage au long cours !  Du coup, on décide de visiter le Kremlin ensemble.

Après 2 heures de queue, on arrive enfin à la caisse, et on décroche nos précieux sésames pour entrer. On attend une nouvelle fois, et cette fois, c’est la bonne ! C’est notre tour d’entrer dans le Kremlin.

Nos pas nous mènent d’abord vers la place des cathédrales, qui porte bien son nom, car elle est entourée de nombreux édifices religieux. Un certain nombre de bâtiments sont fermés à la visite, car ce sont des bâtiments fédéraux. La place est très belle, les bulbes dorés sont légions ici, et on apprécie notre visite.

Kremlin de Moscou

Après une bonne heure de visite, nous allons dans le palais des armures, qui recèle les plus grands trésors russes. C’est ce musée qui nous a valu tant d’attente, mais il en vaut le coup, bien que nous n’ayons pas le droit de filmer ou prendre en photo son intérieur. Bijoux anciens, couronnes, pierres précieuses, robes de bal, armures, tenues d’apparat et même carrosses du 16e siècle se dévoilent sous nos yeux. C’est superbe, tout ici est d’une valeur inestimable. On ne regrette pas nos 2h d’attente !

Finalement, notre visite se termine vers 16h,et on est assez fatigués et, il faut le souligner, affamés ! Nous n’avons rien avalé depuis 9h ce matin. En sortant du Kremlin, nous bénéficions d’une superbe vue sur l’église de Basile le bienheureux, avec un angle qui se prête particulièrement à la contemplation… Et aux photos ! On passe donc un bon moment à prendre en photos nos amis, à se faire prendre en photo.

Épuisés, nous disons au revoir à Jeanne et son copain, puis rentrons directement à l’hôtel, en faisant un crochet à notre nouvelle cantine : My My. On se requinque avec deux bols de soupe, des spaghettis, un plat de viande pour Cyril, et deux donuts pour moi. On arrose le tout de jus de pomme, on a besoin de calories, après tout de même 11kms de marche !

Ce soir, on se consacre au montage vidéo et au récit de notre journée, cela prend du temps !

21 août – à nous les parcs de Moscou !

Ce matin, on traîne un peu au lit, car ce n’est pas la grande forme. On est tous les deux un peu malades, alors on décide d’y aller molo.

On va prendre un solide petit déjeuner chez Mu Mu, puis on part en direction du parc Zaryadye, qui a la particularité d’offrir de beaux points de vue sur Moscou, grâce à son belvédère et son pont suspendu.

Sur place, on flâne dans le parc, qui est très beau, et qui contraste vraiment avec les monuments historiques alentours : le design est futuriste, mais tout se mélange très bien, et on se sent apaisés ici.

On profite d’une superbe vue sur les monuments de la place Rouge depuis le belvédère, on se repose sur les bancs, et on va faire un tour sur le pont suspendu, qui nous permet d’avoir encore un angle différent sur la ville de Moscou.

Parc Zaryade Moscou

Plus les minutes passent, moins je me sens bien : je suis assez malade, et chaque pas m’est difficile. On a envie de rentrer à l’hôtel, mais on a rendez-vous avec Anna, une jeune Russe qui a envie de pratiquer son français, et ce ne serait pas très correct d’annuler le rendez-vous au dernier moment.

On se dirige vers le parc VDNKH, situé au nord de Moscou. Ce parc fête ses 80 ans cette année, et est situé à l’endroit où les « salons de l’agriculture » des années 30 avaient lieu. Depuis 1956, date de sa réouverture définitive, les lieux n’ont pas changé, les bâtiments, les fontaines et même les la disposition des fleurs n’a pas changé.

Le parc est grandiose, tout est démesuré ici : les bâtiments sont tous à l’honneur de l’agriculture, des états de l’URSS, et de l’URSS, on voit des faucilles et des marteaux partout, c’est amusant, on se croirait dans le passé.

Comme le parc fête ses 80 ans cette année, les musées sont gratuits, et on en profite pour faire un tour dans le musée de l’aéronautique, qui se révélera finalement assez décevant, car tout en russe. On mange un morceau de chocolat, et je me sens un peu mieux.

VDNKH Moscou

Finalement, Anna nous rejoint, et nous commençons à discuter de nos vies respectives, de nos cultures… Son français est excellent, c’est impressionnant.

Nous passons toute l’après midi ensemble, puis nous finissons par nous quitter vers 18h, car nous sommes tous un peu fatigués. Mine de rien, nous avons marché 17kms aujourd’hui !

Ce soir, on prépare nos affaires dans notre petit sac à dos : demain, nous dormirons dans le transsibérien pour la toute première fois !

22 août, Dasvidania Moscow !

Le réveil est dur aujourd’hui : hier, où plutôt ce matin à 2h, nous avons fini par nous endormir après une soirée de panique. En profitant de la WiFi de l’hôtel, on s’est malheureusement fait hacker notre blog, et nous ne pouvions plus y avoir accès. Adieu journées entières de travail… Sans parler de la peur que nous avions de s’être fait voler nos empreintes bancaires, car nous venions de payer des billets de bateau.

On vous passe les détails, mais la soirée a été difficile, et heureusement que mon papa et mon frère nous ont aidés, car j’étais inconsolable. Tout est réparé, maintenant, on redoublera de prudence !

On décolle vers 10h, pour aller déjeuner chez le désormais incontournable Mu-Mu. On ne traîne pas trop, car à 11h20, nous allons faire une petite croisière en bateau sur la rivière Moskva, et les Russes sont toujours diaboliquement ponctuels !

Nous avons profité d’un super bon plan donné par Julia : 1h30 de bateau pour seulement 2€ par personne, en achetant les billets en ligne.

Bateau

Le bateau est assez confortable, et on s’installe à l’arrière pour profiter de la meilleure vue possible. Malgré la musique à fond, la balade est vraiment agréable et surtout, reposante. On en profite un maximum. Arrivés vers la vieille ville, le panorama est superbe : on voit tous les grands classiques sous un nouvel angle.

La balade se termine, et on part direction le marché Izmailovo, réputé pour être très joli de l’extérieur, mais aussi proposant des souvenirs beaucoup moins chers qu’ailleurs. On achète ici notre premier magnet de tour du monde !

Le temps file, et il est déjà 15h, alors on décide d’aller manger un bon repas dans un « vrai » restaurant, cette fois. Un délice ! On trouve un restaurant cité dans plusieurs blogs, réputé peu cher et avec de la cuisine maison. Ce restaurant, c’est Varenichnaya n°1.

On se pète le bide : varenichkis de toutes sortes, bœuf stroganoff pour Cyril, varenichkis fourrés à la pomme et à la cannelle, le tout arrosé de thé.

Finalement, on récupère nos gros sacs, direction la gare de Kazan. À 20h50, nous embarquerons pour notre première nuit en train !

6 commentaires

  1. Magnifique récit que vous nous faites ,on s’imagine parmi vous .
    Merci encore de partager tous ces moments magiques que vous vivez !!!
    J’attends la suite avec impatience ,meme si cela ne doit pas etre evident pour vous de profiter et de nous comter votre voyage .
    Bisous les amoureux

  2. Vous allez devenir de vrais reporters… Tout à l’air magnifique et nous continuons à vous suivre bisous
    Henri et Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *